9 Photographie éditée sur toile canvas montée sur châssis bois copie

Pascal ROUET

à partir de 110 €

Référence N°1
Référence N° 2
Référence N°3
Référence N°4
Référence N°5
Référence N°6

Les Portraits de la Havane de Pascal Rouet, c’est l’histoire d’un pays si riche et si pauvre, l’histoire d’hommes et de femmes dont l’usure de la vie s’efface derrière la fierté ultime du cigare.

A Cuba, le cigare n’est pas curiosité régionale pour dépliants d’agences de voyages : c’est une bannière, un objet politique, une affirmation, une exception culturelle.

Pour raconter cela, ou pour le faire comprendre sans l’expliquer, il faut aimer les gens, beaucoup.

S’attacher au grain de peau, à l’étincelle qui reste au fond de leurs yeux. Les écouter parler et partager.

L’image, c’est après, des tirages carrés,
le virage sépia sur papier baryté, la focale courte, une technique.

A la réflexion, il y avait entre Pascal et la fumée plus d’un point commun. Subtile, insaisissable, gracieuse, elle révèle un instant les rayons du soleil avant de disparaître sans bruit.

En laissant, un souvenir éblouissant.

Pascal nous à quittés le 23 juin 2002.
Il avait 37 ans.

Jean-Michel Roudier
pour Calend’Art 2003.