Agnés Lévy M

 » Avoir un petit vélo dans la tête  » : jolie expression issue de la sagesse enfantine, et qui signifie un état mental quelque peu marginal, plutôt agité, aux abords d’une folie que l’on qualifierait de douce…
Née en 1960, Agnès Lévy M met précisément en scène dans ses grands lavis d’encre de chine ce fameux petit vélo : sur les têtes, entre les têtes, dans les têtes, sur le bout de la langue. Cette bicyclette se promène entre protagonistes d’un petit théâtre en noir et blanc : profils clownesques, surréalisme infantile qui plante des arbres au sommet des crânes, bouches muettes ( l’artiste a fait ses premières pas dans le spectacle vivant).
 » La bicyclette donne la réponse « , nous dit elle en guise de clef. Elle est symbole de ce qui, en nous va parfois un peu trop vite dans les descentes ( » freine ! « ), ou nous fait peiner dans les côtes ( » appuie ! « ) .
Pour filer avec elle la métaphore cycliste, on pourrait lui souhaiter que le peloton ne la rattrape que le plus tard possible !

Charles Jobourd pour Talon Haut magazine.

Voici les 6 résultats